Marche des Cobayes au Bugey dimanche 27 mai

Dimanche 27 mai la “Marche des Cobayes” et les groupes de la coordination Stop-Bugey* organisaient un rassemblement et une marche à proximité immédiate du complexe nucléaire du Bugey.

La Marche des Cobayes (Vérité et justice pour la santé environnementale) est partie de Fos sur Mer le 1er mai pour arriver à Paris le 30 juin 2018. Cette marche a pour objectif de lutter contre la malbouffe, les pollutions et l’exposition aux produits toxiques.

Dimanche 27 mai, elle faisait étape à proximité immédiate de la centrale nucléaire du Bugey pour dénoncer les risques, dangers et pollutions de ce site représentatif de l’industrie nucléaire : http://marchedescobayes.org/2018/05/27/jours-25-et-26-rassemblement-citoyen-ecologie-nucleaire-lyon/

Des militants de la coordination Stop Bugey ont accueilli les marcheurs sur la commune de Hières-sur-Amby, au hameau de Saint Etienne, pour une première étape jusqu’à la berge du Rhône, face au site nucléaire du Bugey.

Ce fut l’occasion de visualiser de très près ses différentes installations radioactives :

  • le réacteur plutonigène définitivement arrêté en 1994 et toujours pas démantelé,
  • les quatre réacteurs sous licence américaine en fonctionnement, dont un à l’arrêt au moment de la visite et rejetant de la vapeur potentiellement contaminée,
  • les piscines de stockage de combustibles usés et les cuves de stockage d’effluents, etc.

Puis une quarantaine de marcheurs sont montés au site archéologique de Larina, qui domine :

  • le village d’Hières-sur-Amby,
  • le site industriel de la Plaine de l’Ain avec ses installations à risque classées Seveso niveau haut,
  • le site nucléaire du Bugey avec sa plaque tournante de déchets nucléaires Iceda en cours d’achèvement à l’aval du site.

Après un pique-nique sur le plateau de Larina est venu le temps des explications sur les motivations et actions des marcheurs et des organisations participant à cette étape.

Axel Marin a présenté la Marche des Cobayes et ses prochaines étapes.

Joël Guerry et François Vallet, pour la coordination Stop Bugey, ont présenté les principales menaces que constitue le site nucléaire du Bugey pour toute la région et rappelé les actions récentes de la coordination :

  • lettre ouverte pour l’arrêt définitif des quatre réacteurs, signée par 201 personnalités, envoyée mi-février au Ministre de la Transition Ecologique et Solidaire et aux administrateurs d’EDF, sans réponse à ce jour ;
  • pétition signée à ce jour par près de 7000 personnes, en soutien aux signataires de la lettre ouverte, et disponible en version papier ou accessible en ligne jusqu’au 30 juin sur internet : www.cyberacteurs.org/cyberactions/enfiniraveclesreacteursnucleairesde-2054html ;
  • dossier détaillé sur les nombreux problèmes de sûreté et sur les risques en matière de sécurité, spécifiques au site nucléaire Bugey, envoyé récemment à la Commission d’Enquête Parlementaire sur la sûreté et la sécurité des installations nucléaires françaises : http://www.stop-bugey.org/category/dysfonctionnements-et-pollutions/.

Roland Desbordes a ensuite pris la parole pour rappeler les actions de la CRIIRAD en lien avec le site nucléaire du Bugey : installation récente d’une sonde de mesure de la radioactivité à Pérouges (Ain) et projet en cours avec la Ville de Genève pour l’installation d’une balise de mesure plus complète.

Après quelques échanges les marcheurs sont repartis sur Lyon, pour une projection en soirée du film « Tous Cobayes », en présence du réalisateur Jean-Paul Jaud.

La prochaine étape, à Givors le 29 mai, se terminera par une conférence-débat, «Reconnaissance des maladies du travail : Amiante, pesticides, hydrocarbures, etc. » à la salle maison du Fleuve Rhône.

D’autres étapes, en lien avec les menaces de l’industrie nucléaire, sont prévues le samedi 2 juin à Saint Priest La Prugnes (anciennes mines d’uranium et déchets nucléaires) et les 18 et 19 juin à proximité de la centrale nucléaire de Belleville sur Loire (sous-traitance dans l’industrie nucléaire, projet de piscine centralisée de stockage de combustibles usés).

 

  • Groupes de la coordination Stop-Bugey : Arrêt du nucléaire Savoie, Association Chalonnaise pour une transition écologique (ACTE), ATTAC Mâcon, ContrAtom Genève, Rhône-Alpes sans nucléaire (RASN), Sortir du nucléaire Bugey, Sortir du nucléaire Isère
Marche des Cobayes au Bugey dimanche 27 mai